Chemins des Pèlerins Normands

L’association

L’Association Normande des Amis de saint Jacques a été fondée le 13 mars 1999 par d’anciens pèlerins de Compostelle qui désiraient :

Aider

les randonneurs et pèlerins en instance de départ ou sur les chemins de Compostelle

Permettre

aux Jacquets de se rencontrer et de partager

Rechercher

étudier et promouvoir les signes jacquaires en Normandie

Promouvoir

les chemins de saint Jacques comme réponse aux aspirations spirituelles des hommes et des femmes d’aujourd’hui

Accéder aux rubriques principales :

L’association regroupe les cinq départements composant la province historique. Un délégué départemental assure localement la présence de l’association.
Consulter la délégation : 1427, 50, 6176

Dans chaque département, une équipe travaille sur la recherche, l’inventaire et l’étude du patrimoine et des traces jacquaires.
Découvrir le patrimoine

Des réunions, des sorties à la journée, week-end et au moins une marche-pèlerinage sont organisés chaque année.
Accéder à l’agenda des activités

Un bulletin de liaison « le Jacquet » est édité deux fois par an.
Consulter Le Jacquet

L’association est éditrice de dix fiches itinéraires du chemin reliant Dieppe, Rouen, Evreux et Chartres.
Ces fiches reprennent la carte ainsi que toutes les informations de descriptions et d’hébergements sur l’ensemble du parcours.
Découvrir les fiches

Qui était Saint-Jacques ?

Fils de Marie Salomé et de Zébédée, frère de Jean l’Evangéliste, Jacques le Majeur fut le premier apôtre du Christ à subir le martyr. Lorsque sa dépouille fut découverte en 814 par l’ermite Pelage dans le champ au-dessus duquel brillait l’étoile, Le Campus Stellae, le retentissement de l’évènement fut grand dans l’Occident chrétien. A la suite de Godelscalc Evêque du Puy en 950, les pèlerins, les grands seigneurs comme les plus humbles des fidèles, vinrent de tous les horizons pour vénérer le Saint.

Bientôt Saint-Jacques de Galice devint, avec Jérusalem et Rome l’un des plus grands pèlerinages de la chrétienté.

Tout au long de ce chemin vers Compostelle, il fallut bâtir pour les besoins des « Jacquets », des églises, des hospices, des ponts, des routes. Les ordres religieux hospitaliers le jalonnèrent de leurs fondations dévouées au service et à la protection des voyageurs.

Au fil des siècles, le Chemin devint un axe d’échanges culturel, social, économique, incomparable, c’est pourquoi le conseil de l’Europe l’a désigné en 1986 : « premier itinéraire culturel européen »

De nos jours, le pèlerinage reste une pratique vivante. Il incarne un appel intérieur. Il répond à la quête de ‘infini inscrite dans le cœur de l’homme.

Temps de méditation. Chemin vers l’essentiel. Chemin d’étoiles.

Nos partenaires

FF Amis de St Jacques